Faten Rannen, 32 ans

Projet : Agence de voyages

Région : Siliana

Produit : Bidayati

En 2010, Faten obtient son diplôme en gestion hôtelière et touristique.

Face à son désir de concrétiser son projet de fin d’étude (création d’une agence de voyages à Siliana) , Faten n’est pas soutenue par son entourage, dont son encadreur et ses professeurs,  qui estiment que Siliana n’a pas le potentiel adéquat pour rivaliser avec les villes côtières tunisiennes.

Faten quitte Siliana quelques temps pour travailler pour le compte de plusieurs bureaux consultatifs. Elle revient ensuite  dans sa ville natale où elle s’inscrit dans plusieurs sessions de formation en matière d’entreprenariat et de gestion d’entreprise,  organisées par le bureau de l’emploi de la région.

Forte de sa formation, Faten décide de concrétiser son rêve et de lancer son agence de voyages. Elle s’adresse alors à plusieurs banques mais aucune n’accepte de financer son projet.

La jeune femme décide alors de réorienter son projet d’agence de voyage vers  un  bureau  d’animation touristique dans la région. En 2013, Enda lui accorde un crédit de 3 500 dinars pour meubler son bureau et lancer ses activités.

Dès son lancement, « SILIANOS » connait un franc succès en proposant notamment des activités de tourisme alternatif  telles que le tourisme écologique, le tourisme responsable et équitable.

Faten fait de nouveau appel à Enda pour obtenir un deuxième prêt d’un montant de 5 000 dinars et consolider son affaire.

Grâce à l’initiative « Ebda » lancée par la Banque Africaine de Développement (BAD) et le Yunus Social Business , Faten est sélectionnée parmi de nombreux jeunes candidats pour faire partie de ce programme de formation approfondi en matière de promotion de l’entreprenariat dans le domaine du développement social. Elle s’investit dans la création d’un village touristique à la périphérie de Siliana, situé sur un lot de terre appartenant à l’Etat. La jeune femme a déjà présenté un dossier complet aux autorités compétentes et a obtenu dans ce contexte, l’accord d’approbation préliminaire du commissaire régional de développement agricole (CRDA).

La jeune femme croit fortement en l’héritage culturel et civilisationnel de sa région. Elle voudrait réaliser son rêve et  faire de Siliana un pôle de tourisme alternatif en Tunisie.