0

Samiha El Kanzari, 31 ans

Projet : Elevage de bovins 

Région : Siliana

Produit : Mazraâti

Samiha, est une jeune femme optimiste et laborieuse, qui n’a cessé de travailler pour subvenir à ses besoins ainsi que ceux de sa famille. Issue d’un milieu désavantagé,  la jeune femme s’est révoltée contre une réalité qui était destinée à la confiner dans la sphère de la pauvreté.

Cependant Samiha n’a ménagé aucun effort pour réaliser ses ambitions.

Depuis son plus jeune âge, Samiha a appris à aimer la terre et l’agriculture. Un amour transmis par son père, agriculteur, qu’elle aidait quotidiennement dans son travail.

Cependant, le père de Samiha ne possédait pas les terrains agricoles où il exerçait, il était rémunéré pour ses services au profit d’autres propriétaires agricoles. La jeune femme, ne pouvait accepter de voir son père « se tuer » à la tâche et ne recevoir que des « miettes » du fruit de son travail.

Déterminée à changer les choses, Samiha, a suivi des études à l’institut Sylvo-Pastoral de Tabarka pour obtenir, en 2007, son diplôme de technicien supérieur des forêts. Ayant souhaité poursuivre ses études d’ingénieur, Samiha a du faire face à une réalité qui l’a rattrapée : son père n’était plus en mesure de travailler vu son âge avancé.

Loin de se décourager, Samiha décide de lancer son propre projet agricole en comptant, dans un premier temps, sur l’aide financière de son frère pour acquérir ses premiers ovins. Puis, la jeune femme s’est adressée à Enda. En Février 2011, elle obtient son premier prêt d’une valeur de 500 DT, premier prêt d’une série de 7 prêts qui ont atteint la valeur cumulative de 18 000 DT « Je suis reconnaissante pour le soutien apporté par Enda qui a cru en moi dès le début et m’a permis de devenir autonome ».

Tous les jours, la jeune agricultrice se réveille à l’aube. Elle s’active à effectuer les tâches ménagères, puis rejoint son étable pour prendre soin de ses vaches et se dirige vers son pâturage pour inspecter ses troupeaux et sa terre, travaillant sans relâche jusqu’au coucher du soleil.

Grâce à son travail acharné, Samiha compte aujourd’hui plus de 150 ovins, 10 têtes bovines  ainsi qu’une petite basse-cour. Elle loue prés de 30 hectares de terre dont 16 hectares sont exploités pour la culture du fourrage et le reste, utilisé pour le pâturage.

Samiha emploie un couple de bergers nomades débarqué et installé sur son pâturage, et les récompense avec un pourcentage de ses bénéfices.

Elle aspire à faire développer son élevage. Son objectif est de dépasser, ce qu’elle considère comme son seuil d’autosuffisance, à savoir 100 brebis prolifiques. La jeune agricultrice souhaite, notamment, agrandir son exploitation agricole ne se limitant plus à la simple culture de fourrage. Elle compte sur sa persévérance et sur l’appui de Enda pour donner vie à ses rêves « Un jour, peut être, je pourrais posséder cette terre que je loue et qui a été irriguée par la sueur de mon labeur ».


cheap jerseyscheap jerseyscheap jerseyscheap jerseyscheap nfl jerseyscheap jerseys from chinacheap mlb jerseyscheap nhl jerseyscheap jerseyscheap nfl jerseys