couv-site

Enda Tamweel et la GIZ signent un accord de partenariat pour améliorer l’employabilité des jeunes en milieu rural

Enda Tamweel, première institution de micro-finance du pays, et la Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (GIZ) mandaté par la Coopération Allemande, ont signé jeudi 11 février 2021 un accord de partenariat portant sur la mise en place de dispositifs pour l’amélioration de l’employabilité des jeunes en milieu rural.

Enda Tamweel, précurseur de la micro-finance en Tunisie, et la GIZ, reconnue pour son savoir-faire et son expertise dans le domaine de l’agriculture et de l’innovation vont travailler main dans la main pour le développement de dispositifs visant à l’amélioration de l’employabilité des jeunes actifs en milieu rural que ce soit dans le secteur agricole, agro-alimentaire ou dans les services innovants orientés dans l’agriculture ou l’agro-alimentaire.

L’accord de partenariat, qui s’inscrit dans le cadre du programme « Agripreneur », a pour objectif de promouvoir la place de l’entrepreneuriat agricole en Tunisie et de favoriser la création d’emplois pour les jeunes actifs en milieu rural.

Cet accord, qui associe les compétences et les ressources des deux institutions, aura un impact durable sur les perspectives économiques dans les milieux défavorisés, où le poids des disparités demeure fort et l’accès aux services financiers très faible.

Enda Tamweel et la GIZ établiront des dispositifs pour accompagner les porteurs d’idées innovantes dans le domaine de l’agriculture et de l’agroalimentaire en vue de renforcer les chaines de valeur agricoles avec l’usage des nouvelles technologies de l’information et de la communication (TIC).

Enda intervient depuis 30 ans pour promouvoir un développement durable en matière économique, sociale et environnementale. Porte-drapeau de l’inclusion financière et sociale en Tunisie, Enda a joué un rôle précurseur en étant la première institution à reconnaitre la nécessité de l’inclusion financière des populations marginalisées et à anticiper les obstacles auxquels ils se heurteraient pour accéder aux financements.

La GIZ opère, quant à elle, en Tunisie pour le compte du gouvernement fédéral allemand et de l’Union européenne, entre autres. Elle collabore avec ses partenaires tunisiens sur place, dans le cadre de plus de 50 projets et soutient le pays dans son développement économique et démocratique, en mettant l’accent sur les régions rurales.

Lire la suite du communiqué de presse

Share Button